Librairie Ulysse

PAYS ET VOYAGES

14h-20h du mardi au vendredi et sur rendez-vous.
26, rue Saint Louis en l’Ile, 75004 Paris, France - + 33 (0)1 43 25 17 35
Métro : Pont-Marie - Bus : 67 Ile Saint-Louis, 86 Sully - Quai de Béthune

Et aussi du 20 Juin au 20 Septembre 2 bd de la Mer, 64700 Hendaye

Accueil > Prix Pierre Loti > Prix Pierre Loti 2016 : concurrents et sélection finale

Prix Pierre Loti 2016 : concurrents et sélection finale

Les concurrents sont inscrits par ordre d’arrivée.
Les commentaires sont issus de la 4e de couverture.

Prix Pierre Loti 2016 - 10e année
Pour retrouver les cinq livres de la sélection finale, cherchez le portrait de Pierre Loti par Henri Rousseau.

Mingming, au rythme de la houle  ; Roger Taylor, La Découvrance, 21 €

Naviguer de Plymouth jusqu’à l’ouest du Groenland, dans le Détroit de Davis, ou du nord de l’Écosse jusqu’à la latitude 80° N, au-delà du Spitzberg, en affrontant des mers tempétueuses et le risque de glaces, constituait un énorme défi. L’avoir fait sur un bateau de six mètres vingt, avec cent jours de vivres et d’eau, est une démonstration magistrale de navigation minimaliste. Un regard de peintre, une écoute de musicien, une réflexion philosophique sur l’égarement, la solitude et l’humanité.


De la main gauche, une autobiographie  ; Michka, Mama éditons, 24 €

Ce témoignage intime, d’une rare authenticité, qui traite des drogues et du sexe sans aucun tabou, nous fait partager un parcours débordant de vie. Au fil de soixante-dix ans d’existence aventureuse, nous accompagnons l’auteure sur les océans, à bord d’un voilier construit de ses mains, ou mettant ses enfants au monde dans la forêt sauvage du Canada. Un témoignage à cœur ouvert, audacieux et captivant, une stimulante philosophie de l’existence.


Voyage dans le bleu, rêver dans les îles grecques ; Chantal Detcherry, Fédérop, 25 €

Vous sentez dans l’air un puissant parfum végétal, concentré, aromatique. Vous croyez entendre un air de violon. Vous commencez à vous perdre dans les ruelles tortueuses. Vous vous attendrissez sur les formes rondes des maisons et des églises, sur la maraude des chats que vous rencontrez avant les habitants. Il y a là quelque chose d’indéfinissable, la transparence de l’air, l’intelligence du lieu. Vous êtes pris. Yeux et pieds et mains et corps tout entier dans le bleu.


Comme une feuille de thé à Shikoku  ; Marie-Edith Laval, Le Passeur éditeur, 19,50 €

Comme une feuille de thé, j’ai progressivement infusé sur ce chemin du bout du monde. Je me suis immergée dans la réalité de cette terre bordée d’eau et m’en suis laissé imprégner. L’heure est venue de remonter à la surface pour exhaler la subtilité des saveurs de cette expérience et en déguster les arômes Compostelle Japonais, 1 200 km à pied et tour de l’âme en quatre-vingt-huit temples et quatre provinces.


Dis maman, c’est encore loin Compostelle ? Céline Anaya Gautier, Le Passeur éditeur, 22 €

Depuis toujours, Cèline, Franco-Péruvienne, répète à son fils Santiago qu’il est un jeune guerrier des Andes, descendant direct des Quechuas, et qu’il devra un jour choisir un rite initiatique pour devenir un petit homme. A 7 ans, Santiago déclare ; Je veux aller sur mon chemin, le chemin de Santiago de Compostelle ; je te promets que même si j’ai mal aux pieds, j’irai jusqu’au bout ! Sur ce périple de 1200 km, le fils apprend que sa mère ne sait pas tout, et la mère découvre un fils qui grandit trop vite.


La trotte d’Ossopom, chroniques de voyage, janvier – juin 2013 ; Pierre-Louis Curabet, Les 2 encres, 19 €

Que faire quand on a sept mois avant de reprendre les études ? Partir. La décision prise, tu achètes des chaussettes anti-odeurs et de bonnes chaussures. Philippines, Australie, Tokyo donnent plus de 30 chroniques pour s’immerger dans la vie quotidienne d’un baroudeur. Curabet dévore les caramels au beurre salé, voue un culte à Roger Federer et ne se déplace qu’à vélo. Passionné par l’actualité internationale, il aspire à devenir grand reporter, quel que soit l’endroit du globe.


Compostelle 2.0 ; Xavier Vallais, Artisans-Voyageurs éditeurs, 20 €

Ce voyage, je l’ai partagé, de la première à la dernière minute, avec des centaines de personnes en temps réel sur internet. Merci pour ce voyage par procuration m’ont dit celles et ceux qui étaient derrière leur écran. Jouir chaque jour, à chaque instant, du bonheur offert par le chemin et le partager en direct, deux plaisirs offerts par la rencontre entre une voie millénaire et la technologie du XXIe siècle. J’ignorais ce qui m’attendait et je fus émerveillé tout au long de ce périple de soixante-douze jours.


James Cook, le compas et la fleur ; Anne Pons, Perrin, 21,90 €

Première biographie française d’un grand marin désireux de valoriser la culture du monde sauvage aux yeux des Européens ; Déterminé à se rendre là où non seulement aucun homme n’était encore allé mais aussi loin qu’il était possible d’aller. Il mit un point final au mythe de la Terra australis et releva de nombreuses cartes des terres qu’il découvrit ou localisa, dont la Nouvelle Zélande, la Nouvelle-Calédonie, les îles Tonga, Nouvelles-Hébrides, Sandwich.


Andreas Dettloff, signes & traces du sacré ; Ricardo Pineri, Ura éditions – Tahiti, 41 €

Andreas Dettloff arrive dans le Pacifique après avoir obtenu une bourse d’études de la part de son université de Düsseldorf pour visiter l’Australie, l’île de Pâques et Tahiti, porté par le souvenir des pirogues des Maoris aperçues dans le musée ethnologique de Berlin-Dahlem, poussé également par le souffle marin du rapport libératoire à la tradition que l’art occidental a fait entendre dans ses moments majeurs au XXe siècle. Son œuvre trouve tout son sens dans le parcours de frontière entre l’Occidental et l’Océanien.


Hors des Sentiers battus ; Nicolas Breton, ABM, 19,50 €

Un tour du monde hors des sentiers battus, Bollywood, la savane au Zimbabwe, l’Argentine en stop, bénévolat en Amazonie, chamanisme à l’ayahuasca, bosser en Colombie, naviguer l’Amazone, etc. Les anecdotes suivies d’enseignements, d’astuces et de conseils pour voyager autrement. Il raconte avec humour et passion le récit de ses aventures et nous livre des informations pratiques et des clefs pour vivre des


Du Michigan à Panama  ; Jean-François Diné,
éditions Eau d’automne, 14,90 €

Le douanier repose son képi et repart naviguer avec ses deux enfants et le chien. Gigantesque périple fluvial qui les mènera du Mississipi au golfe du Mexique, puis nous immerge de manière aussi surprenante qu’inattendue au beau milieu du peuple cubain, avant de passer les écluses du canal de Panama pour nous faire goûter aux eaux du Pacifique.


Tous les lointains sont bleus  ; Daniel de Roulet, Phébus, 19 €

Quand je voyage, à pied ou en avion, j’ai besoin de me raconter une histoire. Celle des gens que je rencontre, celle des lieux, ou celle qui me proposera un sens au-delà du simple déplacement. Je consigne mes voyages par écrit, comme un album de souvenirs, pour m’assurer contre l’oubli. Montrer, comment, avec les années, sa façon de voyager a changé, et aussi comment la notion même de voyage à évolué. Comme un inventaire de pensées vagabondes et de réflexions sur le monde.


Voyage d’automne au Japon ; Georges Bogey, Livres du monde, 17 €

Il y a dans le monde des centaines de pays à découvrir, alors pourquoi aller ici plutôt que là ? Le choix du Japon s’est révélé par la pratique du judo, discipline éducative qui lui a donné l’envie de découvrir son pays d’origine. En allant au Japon, il est parti à la recherche du réel qui a nourri son rêve. Il en rapporte son Japon, celui qu’il a découvert et ressenti, où se mêlent tradition et modernité, teinté des feuilles rouges des érables, ces arbres qui se colorent pour passer du temps auprès des hommes.


Voyages d’encre, carnets de Chine 2005 – 2013
Simon, éditions Akinome, 49 €

Je suis tombé dans l’encrier dès l’enfance, et le goût du voyage a fait le reste. Partout où le vent me mène, je dessine et j’écris ; c’est ma façon de marcher. Les mots de Simon, subjugué par l’Orient, résonnent dans cet hymne à la Chine d’une totale liberté. Seul ou accompagné, il a parcouru dix provinces pendant huit ans. Apprenant la langue, il a aussi découvert combien les Chinois sont des gens chaleureux. La variété et les mutations de la Chine offrent à l’écrivain et au peintre un terrain d’expérimentations sans bornes.


2 bras 2 jambes ; Françoise Dasque, Septéditions, 19,80 €

Pour fêter ses cinquante ans, elle a quitté Tauriers, son village de la Cévenne ardéchoise vers la vallée en direction de l’est. Son intention est de continuer vers l’Orient aussi longtemps que le désir de marcher et de découvrir sera présent. 20 mois durant, de la France au Japon, les pays s’enchaînent au gré des contraintes politiques et climatiques. À chaque montagne, forêt, rivière franchie, Françoise ne peut s’empêcher de se demander mais qu’y a-t-il derrière la suivante ?


Les Ombres du triangle d’or ; Paul Blanqué, Mael Editions, 17 €

Roman d’un voyage en terre indienne. Jammu leur tendait les bras. Là-bas. Au bout de la piste. Là où le mythique Sahlimar Express les emporterait jusqu’au bout de leur rêve : le Triangle d’Or, Jaipur, la ville rose... Fatehpur Sikri, la ville fantôme... Agra et son incontournable Taj Mahal... Delhi... la mégapole indienne réserve bien des péripéties. Car loin du rêve, les enfants de Delhi ne tardèrent pas à plonger nos protagonistes dans un univers qu’ils étaient loin de soupçonner.


Les Mangeurs de brise ; Frédéric Garouste, Les récits Peuples du Monde, 15 €

Des voyages aventureux conduits par des guides, dont Frédéric fait partie, qui s’engagent à veiller sur leurs voyageurs intrépides et à les ramener satisfaits, coûte que coûte. Il raconte : une mutinerie fomentée à trois mille mètres, une enquête après une mort suspecte aux îles Galapagos, une errance au Yémen lors de invasion du Koweït par Saddam Hussein. Dérisoires ou tragiques, les péripéties se succèdent, racontées avec humour et bienveillance.


Le Pari, L’Inde au cœur  ; Lucie Friedrich, éditions Livres du Monde, 15 €

Après quelques expériences qui ouvrent son horizon, Lucie effectue, à 19 ans, son premier voyage en Inde. C’est durant ce parcours jalonné de rencontres pleines d’émotion et d’humanité qu’elle conforte sa philosophie de la vie : être heureuse est le plus difficile des paris, mais c’est aussi le mieux récompensé car c’est celui qui apporte le plus de bonheur et de liberté, à soi et aux autres. Elle a choisit de « laisser agir la puissance rugissante de ses rêves » et de les confronter à la réalité.


Chasseur de vagues ; Aurélien Mars, La Découvrance, 20 €

Le tour du monde des sports de glisse commence dans ce livre : Bretagne, Madagascar, La Réunion, l’île Maurice, Mayotte, l’Afrique du Sud, l’Espagne, les Philippines....Le plus souvent, on vous parle de l’homme et son voilier, son avion, sa voiture, qu’à la fin ils ne font plus qu’un.. Mais l’homme et sa planche à voile, c’est infiniment plus rare. Pourtant, voici les aventures de celui qui n’a cessé de pourchasser les vents et glisser sur les vagues de ce monde.


Persévérer
Jean-Louis Etienne, éditions Paulsen, 22,50 €

Pourquoi suis-je resté fidèle à l’appel des déserts glacés entendu dans mon enfance ? Pourquoi ai-je entrepris des études de médecine alors qu’on me destinait à une vie d’artisan ? Pourquoi suis-je prêt à repartir, dès demain, pour l’océan austral ? Parce qu’on ne bâtit pas une existence sur des projets inachevés. Il fa ut persister sur la voie de ses rêves.Riche de tous ces moments de souffrance et de félicité, je vois émerger comme l’écho d’un message reçu quand je n’étais qu’un point minuscule au milieu de la banquise : persévérer !


Bérézina
Sylvain Tesson, éditions Guérin, 19,50 €

Sylvain Tesson embarque l’Empereur dans son side-car pour une épopée carnavalesque et réjouissante. Cette année ce sont les deux cents ans de la Retraite de Russie, pourquoi ne pas faire offrande de ces quatre mille kilomètres aux soldats de Napoléon ? Une folie nous emporte dans le mythe, une dérive, un délire quoi, traversé d’Histoire, de géographie, irrigué de vodka, une glissade à la Kerouac. Entrainé dans une fraction du temps, le lecteur enjambe les siècles avec jubilation.


Entre deux bleus ; Marie-Stéphane Vaugien, Envolémoi éditions, 14 €

Avoir eu la chance de rencontrer l’homme, la femme, l’enfant de tous les continents ; savourer le plaisir des destinations lointaines, découvrir, s’enrichir de mille langues, mille saveurs, autant d’odeurs et musiques, un foisonnement de cultures et de paysages envoûtants. Mais aussi, souvent, cotoyer sous toutes les latitudes, parfois même toucher du doigt, voir ou entendre, la misère universelle, la bêtise humaine, les catastrophes naturelles, les conflits armés, la souffrance... Et tout cela entre deux vols.


Moitessier, dieux et dragons ; Gérard Janichon, Glénat, 19 €

Sur le point de remporter la première course autour du monde en solitaire et sans escale, Moitessier décide de poursuivre sa route vers la Polynésie plutôt que de franchir la ligne d’arrivée. Vingt ans après sa mort, cette « Longue route » et toute son existence continuent d’être une inspiration pour les candidats au voyage et les esprits avides de liberté. C’est une biographie toute personnelle de son ami, figure mythique, un prolongement littéraire à leurs destins qui se sont croisés,que propose Janichon son héritier spirituel.


L’Hermione dans le sillage de Lafayette ; Francis Latreille et Yves Gaubert, illustrations Gilbert Morel, Gallimard, 54 €

À Rochefort depuis 1997, dans l’ancien Arsenal maritime, une équipe de passionnés a reconstruit à l’identique la frégate Hermione , qui permit à La Fayette en 1780 de traverser l’Atlantique pour rejoindre l’Amérique. l’Hermione a largué les amarres début septembre 2014 et a entrepris sa grande navigation transocéanique de quatre mois au printemps 2015. Étape par étape , cette aventure raconte le travail des forgerons, des charpentiers, des gréeurs, des calfats, des voiliers.


Retour à Tombouctou
Titouan Lamazou, Gallimard, 39,90 €

« Reprendre le fil de l’histoire, retourner au Mali . Pour mieux comprendre moi même et ainsi pointer du pinceau une situation dramatique qui se répète, métronomique , comme si décidément les balbutiements de la destinée étaient la marque du genre humain. » Malgré les conflits Titouan a décidé d’y retourner témoigner de la vie de ces hommes et de ces femmes confrontés individuellement à une dramatique situation de guerre dans leur vie quotidienne.


Aborigènes avec les derniers nomades d’Australie
Eddie Mittelette, Transboreal, 20,90 €

Eddie prenant part à la Coupe du monde de boomerang , découvre l’Australie. Il a parcouru 11 000 kilomètres en solitaire à vélo sur les pistes de l’Ouest australien.Il a partagé la vie quotidienne des familles et s’est assis au coin du feu pour savourer les nourritures ancestrales. Il s’est initié à la chasse et à la cueillette ; Il porte un regard réaliste sur cette culture plurimillenaire, qui a basculé en cinquante ans d’un mode de vie parcimonieux à celui d’une économie matérialiste au sein d’une société qui ne cesse de se repenser.


La Route du thé, du Yunnan et du Sichuan aux confins tibétains ; Julie Klein, Philippe Devouassoux, Transboréal, 20,90 €

Pendant des siècles, les feuilles de thé furent échangées contre les chevaux tibétains. Partis du berceau historique du thé, Julie et Philippe ont affrontés à pied, durant 6 mois, 2500 kilomètres de rizières, de forêts luxuriantes et de montagnes jusqu’au Toit du monde. Passionnés d’Histoire, ils ont eu pour guide les cartes anciennes et, empruntant les mêmes sentiers que jadis, ont pris le pouls des campagnes chinoises en mutation tout en repoussant leurs limites physiques, humaines et spirituelles.


Diagonale eurasienne, à vélo de l’Australie à l’Europe ; Benjamin Valverde,Transboreal, 20,90 €

Deux ans, 26000 kilomètres, trois continents, deux vélos, un couple. Le voyageur croyait savoir ce qu’il allait chercher ; l’inconnu, ses limites autant que ses rêves d’enfant, l’aventure en somme. Il a trouvé bien plus : le spectacle quotidien qui se joue sur terre et la liberté que procure un horizon sans cesse renouvelé. Se pensant démuni et vulnérable, il ne s’est jamais senti aussi fort apprenant que les routes les plus exigeantes tiennent toujours leurs promesses d’émerveillement et de dépassement.


Pianotrip, tribulations d’un piano à travers l’Europe ; Lou Nils, Christophe Clavet, Points, 10,80 €

« Il y en a qui pose des questions, d’autres des bombes, du carrelage, des conditions. D’autres encore, un problème, des décors, des ultimatums, des ongles. Y en a même qui posent tout court. Nous, dans ce monde on pose un piano. » Sept mille kilomètres, douze pays, trois cents concerts déclenchés à ciel ouvert pendant près de deux années : une traversée musicale à vélo avec un triporteur qui remorque leur piano noir.


En attente de validation

Se confier à l’île  ; Françoise Peron, Emmanuel Fournier, Locus solus, 12 €

Pourquoi sommes-nous venus à Ouessant l’un et l’autre il y a quarante ans ? Pourquoi y sommes-nous revenus très régulièrement ? En quoi l’île nous a-t-elle aidés et portés, ailleurs, dans nos vies ? Pourquoi le lieu de l’île est-il important dans l’imaginaire ? Françoise y répond en géographe, Emmanuel en philosophe. Un livre à deux voix alternées, où se suivent deux expériences s’enrichissant l’une l’autre et deux séries de dessins. Dans cette confrontation c’est aussi un peu d’Ouessant qui se révèle.

Manque la fiche d’inscription à Paris

mardi 16 février 2016, par Ulysse


Voir en ligne : Règlement 2016