Librairie Ulysse

PAYS ET VOYAGES

14h-20h du mardi au vendredi et sur rendez-vous.
26, rue Saint Louis en l’Ile, 75004 Paris, France - + 33 (0)1 43 25 17 35
Métro : Pont-Marie - Bus : 67 Ile Saint-Louis, 86 Sully - Quai de Béthune

Et aussi du 20 Juin au 20 Septembre 2 bd de la Mer, 64700 Hendaye

Accueil > Cargoclub > Mars 2016 : c’était pluvieux et chaleureux

Mars 2016 : c’était pluvieux et chaleureux

Vers 16h averse , je suis à mon ordi, dans la boutique, je peste contre la pluie, soudain je relève le nez, de gros flocons de neige s’abattent sur la rue, appels nombreux « Cargoclub ? » Invariablement je répond : « ce n’est pas moi qui décide c’est la météo, il y a un auteur invité Jean Pierre POINAS avec Népal un jour de plus il vient exprès de Grenoble alors pas question d’annuler.

Premiers arrivants un couple qui m’apporte L’Âme de la banquise - The Soul of the Ice Floe super livre publié par leurs amis rencontrés au Groenland. Eux-mêmes y sont allés 8 fois ! Je les présente comme des spécialistes du Groenland. Ils m’apprennent qu’il y a 2 Françaises installées : une instit sur la côte ouest, l’autre infirmière sur la côte est. Elles ont trouvé leur boulot sur place ! Ça me dépasse, connaissant le Groenland (celui d’il y a trente ans… ça a dû bien changer) l’alcool fléau est maintenant banni de certains villages. Ce qui n’était pas le cas quand j’y suis allée. La population Inuit, tellement imbibée, m’avait contaminée, le voyage avait pris un rythme bière-aquavit redoutable et à mon tour j’ai entrainé notre groupe de journalistes. Il n’aurait pas fallu que ça dure trop longtemps ce voyage de presse !

Mais revenons au Cargoclub, avec immense plaisir retour de Ségolène, conductrice de train, qui débarque d’Odessa ce matin après un passage épique dans un pays qui ne ressemble à rien : la Transnistrie dont j’ai appris l’existence grâce à elle. Elle est accompagnée de sa sœur qui ne lui ressemble pas du tout et d’un Georgien pur jus qui ne parle pas un mot de français, il travaille à Strasbourg dans sa structure, comment fait-il ? Mystère !

2 livres sur ce pays que j’ai commandé pour voir ! Avec des titres prometteurs : Transnistrie, un pays qui n’existe pas et Transnistrie la poudrière de l’Europe.

Catalina de Cargoconseil et Edmée de Mer et Voyages les spécialistes sont là.

La vedette du jour Jean Pierre Poinas arrive, lui dont la photo m’avait fait peur, on aurait dit un gradé à la retraite, s’avère adorable. Il avait eu un peu de mal à comprendre le mécanisme du Cargoclub que je lui avais décrit au pire : froid, tempête, etc. Il est reparti enchanté après avoir revu quelqu’un avec qui il était fâché depuis 20 ans

Ma copine Bernadette rencontrée au Népal il y a 49 ans alors qu’elle travaillait à l’Ambassade de France à Kathmandu, elle y a vécu 40 ans. Elle est accompagnée de Joan qui était la directrice de l’aide US au Népal. Elles échangent longuement avec Jean Pierre.

Mon voisin venu avec un copain échange avec une dame âgée de l’Ile Saint Louis qui n’osait jamais venir a franchi le pas parce qu’elle avait une connaissance qui venait.

Certains sont venus exprès de Toulon, d’Arcachon.

Le buffet hétéroclite : camembert saucisson, cacahuètes, choses bizarres est ratiboisé vite fait. Les 12 litres de vin chaud que j’avais fait le matin vite liquidés.

21h30 restent une demi douzaine qui réussissent à s’incruster à l’intérieur, on se raconte des histoires de bestioles, qui au Népal, qui en Guyane, qui au Galapagos, etc.

Je laisse la librairie à Dom pour qu’il considère la fuite de la Trombone des WC et qu’il range la librairie encombrée d’une vingtaine de cartons (grâce à lui), mais c’est une autre histoire.

Ciao au Cargoclub d’avril.

mercredi 9 mars 2016, par Catherine Domain