Librairie Ulysse

PAYS ET VOYAGES

14h-20h du mardi au vendredi et sur rendez-vous.
26, rue Saint Louis en l’Ile, 75004 Paris, France - + 33 (0)1 43 25 17 35
Métro : Pont-Marie - Bus : 67 Ile Saint-Louis, 86 Sully - Quai de Béthune

Et aussi du 20 Juin au 20 Septembre 2 bd de la Mer, 64700 Hendaye

Accueil > Catherine a écrit > Naviguer en travaillant Le Matin de Paris, 16/3/77 ?

Naviguer en travaillant Le Matin de Paris, 16/3/77 ?

Naviguer

Le Matin de Paris, 16/3/77 ?

Naviguer en travaillant

Yves Bourgeon est déjà reparti sur la Méditerranée, pour gagner en six mois de quoi vivre pendant les trois années de vagabondage qu’il s’est promis. Pour étancher sa soif d’horizons nouveaux, il a trouvé un métier saisonnier qui lui permet d’aller gratuitement d’un bout du globe à l’autre, sans se presser certes, mais en amassant un pécule.
Ce job est à la portée, sinon de tous, du moins de beaucoup il consiste à faire partie du personnel hôtelier sur un bateau de Croisières. Yves affirme : « Point n’est besoin d’être inscrit maritime au départ, ni d’avoir des références extraordinaires pour être femme de chambre ou garçon de cabine. Une fois dans la place, on peut monter en grade et être repris chaque fois plus facilement. »
Il existe en Europe quatre compagnies maritimes, particulièrement intéressantes financièrement, qui embauchent pour la durée de leurs croisières (1). Attention : il faut parler l’anglais et l’allemand. Les autres compagnies européennes sont peut-être moins exigeantes, nais elles offrent moins d’avantages.
La bonne période pour envoyer son curriculum vitae ou téléphoner est maintenant pour les croisières de printemps qui visitent l’Europe et cet été pour les croisières d’automne qui vont vers les Antilles et les États-Unis.
Bonne compagnie, mauvaise compagnie maritime, Yves arrive à économiser 5 000 F par mois en ajoutant le fixe aux pourboires et aux heures supplémentaires. Il est somptueusement nourri, comme les passagers. Il ne ménage pas sa peine et se porte volontaire pour quantité de besogne annexes (arranger les fleurs, faire des écritures qui augmentent sa cagnotte. « Je préfère être serveur de salle à manger, car c est le poste où il y a le plus de contact avec la clientèle. »
Que les postulants à ce genre de travail ne s’imaginent pas faire du tourisme ! Le service exige la présence à bord pendant les escales. Ils auront juste la possibilité de jeter un coup d’œil aux ports.
(1) Deux norvégiennes, où les conditions de vie du personnel sont pratiquement identiques à celles des clients, une hollandaise et une allemande.

Les tuyaux de la librairie Ulysse

Si vous avez l’intention de faire par la route Addis-Abeba-Nairobi, révisez vos plans. Au sud de l’Éthiopie, quelques kilomètres avant la frontière, les véhicules sont attaqués. Par des brigands ? Des guérilleros ? Le passage difficile se fait en convois aux risques et périls du touriste pacifique, qui a de fortes chances de servir de cible aux bazookas.
Contrairement à ce qu’affirment toutes les agences de voyages, les compagnies aériennes, les ambassades, il n’est par impossible d’obtenir un visa pour le Zaïre à Brazzaville et par conséquent il n’est pas non plus impossible de traverser le fleuve Congo.
N’oubliez surtout pas d’apporter en Birmanie la cartouches de cigarettes et la bouteille de whisky auxquels vous avez droit. Ce sont des cadeaux inestimables pour les Birmans. Si vous n’avez pas d’amis, vous pourrez toujours les vendre.

jeudi 26 novembre 2015, par Ulysse